• Bal du 14 juillet
    • Crédit photo
    • ©
    • Gilles TEILLET

11 novembre - Expo

11 novembre 2016

Commémorations du centenaire de la Grande Guerre

Il y avait la foule des grands jours pour ce défilé du 11 novembre 2016. Journée particulière puisque outre la commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale, il s’agissait également du souvenir des attentats du 13 Novembre 2015 dans notre capitale. Un soleil radieux a réchauffé les enfants de l’école Jean-PASQUIER qui ont repris le refrain de la marseillaise à capella. Un hommage particulier a été rendu aux 64 Vouzonnais morts pour la France dont les noms ont été égrené un à un par deux adolescents du village.

Après les traditionnels dépôts de gerbe au cimetière puis au monument aux morts, le défilé avec la musique de la clique s’est dirigé vers l’exposition organisée par l’Association pour la Préservation du Patrimoine Culturel de Vouzon avec le concours de la municipalité.

Christian MAUCHIEN, maire de Vouzon et Philippe PREVOT de l’APPCV ont coupé le ruban tricolore de cette émouvante exposition. De nombreux témoignages de l’implication de Vouzonnais dans ce conflit ont été prêtés par leurs descendants, à tel point que la place manquait pour pouvoir tout exploser.

Le lendemain, avait lieu l’inauguration officielle en présence des élus locaux invités avec notamment Patrick BIOULAC, maire de Lamotte-Beuvron.

Le traditionnel «  pot de l’amitié » clôturant chacune de ses inaugurations a eu vraiment sa signification cette année, vu l’engouement des vouzonnais pour cette exposition. Tout le monde reconnaissant le remarquable investissement de Philippe PREVOT et de l’APPCV.

Thierry GAGNARD pour le municipalité.

 

Pour notre plus grand plaisir, tout le monde était présent, maires, élus, invités et vouzonnais. Chacun tour à tour a pu visiter l’exposition et découvrir notamment l’existence des 30000 américains lors de cette Grande Guerre en 1917 et l’énormité des moyens mis en œuvre.

Nous avons pu découvrir en parcourant cette présentation, les conditions de la vie de tous les jours de nos poilus. Mais aussi celles des femmes qui, brusquement avaient à faire vivre la France alors que les maris pour leur grande majorité étaient engagés dans les combats.

Philippe PREVOT pour l’APPCV.